Généralités sur les méditations

Quelques généralités sur les méditations

La méditation est essentiellement une pratique de l’esprit. Il existe des méditations taoïstes, bouddhistes, zen, yoga, hindouistes, chrétiennes, islamiques, … Chaque courant possède ses propres pratiques qui sont en relation étroite avec la théorie qui les sous-tend et dont elles sont issues.

Les méditations se pratiquent souvent en posture assise, en position du lotus ou semi-lotus, elles peuvent aussi se pratiquer dans des postures debout, en marchant ou même en mouvement.

Elles sont parfois associées à des mudras, c’est-à-dire des positions codifiées et symboliques des mains. Ici aussi, chaque courant philosophique a ses propres mudras.

Elles se déroulent le plus souvent dans la quiétude et le silence, mais elle peuvent aussi être accompagnées de sons et de vibrations, comme les sons de bols tibétains ou de bols en cristal.

Invitant à un retour vers l’intérieur, les méditations consistent en une attention portée sur soi, par exemple sur sa respiration, sa posture, une circulation énergétique interne, ou sur un objet de pensée comme un concept philosophique, afin d’en approfondir le sens. Elles peuvent aussi concerner une attention portée à des images favorisant la circulation du Qi dans le corps et l’esprit.

Ces pratiques méditatives ont des effets multiples, tant sur la santé en améliorant l’immunité, en diminuant le stress, l’anxiété, les états d’humeur dépressive ; que sur des aspects cognitifs tels que la concentration, la clairvoyance, rendant l’esprit aussi plus affûté.

La méditation peut sembler inaccessible. Certes, il s’agit d’une pratique peu habituelle dans notre société et elle peut paraître ardue, mais comme dans toute pratique, chacun peut l’expérimenter selon ses propres capacités.

˜

Même le chemin le plus long commence par un premier pas.

Lao Tseu.